Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Time and a Word, sorti en 1970, est le deuxième album de YES, mais le premier véritablement Time-And-A-Word--US-.jpgde style progressif, contrairement à leur premier album, intitulé Yes, sorti en 1969.  Les compositions de ce deuxième album sont marquées par l’utilisation d’instruments à cordes et de cuivres propres aux orchestres symphoniques (dans  6 morceaux sur 8) avec le fameux Royal College of Music.  Utilisation d’UUUune partie centrale instrumentale dans les morceaux. Influences de compositeurs classiques relativement contemporains comme Stravinski et encore  Leonard Bernstein comme sur The Prophet. Les influences jazz ressurgissent de l'utilisation des cuivres.

C'est dans ses morceaux les plus énergiques que Yes dévoile son potentiel avec une rythmique puissante. 

Cet album n’est pas un des meilleurs de Yes : The Yes Album (1971) et Fragile (1972 sont bien plus réussis, fruits de la maturité du groupe.


Musiciens 

 Jon Anderson : chant

 Peter Banks : guitare, chœurs

 Bill Bruford : batterie

 Tony Kaye : claviers

 Chris Squire : basse, chœur

 

 

Titres 

1.                  No Opportunity Necessary, No Experience Needed (Havens) – 4:48 

2.                  Then (Anderson) – 5:46

3.                  Everydays (Stills) – 6:08

4.                  Sweet Dreams (Anderson, David Foster) – 3:50

5.                  The Prophet (Anderson, Squire) – 6:34

6.                  Clear Days (Anderson) – 2:06

7.                  Astral Traveller (Anderson) – 5:53

8.                  Time and a Word (Anderson, Foster) – 4:32


J’ai choisi les morceaux suivants qui me paraissent les plus progressifs:


No Opportunity Necessary, No Experience Needed

Sweet Dreams

The Prophet

Astral Traveller

Tag(s) : #La montée

Partager cet article

Repost 0