Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En septembre 1973 sort le sixième album du groupe URIAH HEEP (heavy metal/hard rock et prog) intitulé Sweet Freedom. Comme le précédent The Magician's Birthday sorti en novembre 1972, la musique y est moins hard-rock et plus rock progressive. Mais contrairement au précédent, la qualité mélodique, la puissance, le rythme n'atteignent pas le niveau The Magician's Birthday (article à paraître). La comparaison est encore plus décevante avec les trois bijoux que sont Demons & Wizards (mai 1972), Look At Yourself (sept 1971) et Salisbury (janvier 1971).

Uriah Heep Sweet Freedom -face 1973Les problèmes techniques qui ont marqué l'enregistrement de l'album ne sont pas responsables de cette moindre qualité. Il faut croire que la pression commerciale n'a pas favorisé l'inspiration créatrice...

flecheOn trouve dans cet album plusieurs morceaux au thème trop répétitif et lassant comme Dreamer, One Day (malgré les choeurs et les riffs de guitare) ou If I Had the Time ou encore Seven Stars ( quatre titres évidemment peu progressifs qui n'apportent pas grand chose...).

Circus est une ballade acoustique avec une belle mélodie, sans plus.

Les seuls morceaux véritablement intéressants (et progressifs) et qui sont dans la meilleure veine de URIAH HEEP sont Stealin, morceau montant crescendo, le titre éponyme Swett Freedom et Pilgrim, où l'on retrouve les envolées rythmiques de guitares, les effets de la pédale wah wah, les choeurs et la voix vibrato de David Byron.

uriah-heep-sweet-freedom-1973-verso.jpgPilgrim, essentiellement instrumental, le plus long titre, est un beau morceau progressif avec ruptures de rythmes et variation de mélodies, des choeurs sublimes et de superbes riffs de guitares électriques. Sans oublier la voix androgyne de David Byron. A relever une belle partition de claviers à 2mn 45 rejointe par les guitares électriques.

Avec Sweet Freedom on entre dans la phase de déclin de URIAH HEEP. Cependant l'album a quand même été classé 33ème au palmares Billoard américain et 18ème à celui de la Grande Bretagne. Le vinyle a été nommé disque d'or le 5 mars 1974 par la RIAA.

Voir le site officiel: 

http://www.uriah-heep.com/newa/index.php


Jaime Prog


flecheMusiciens

Mick Box - guitares

David Byron - voix

Ken Hensley - claviers, guitares, voix

Lee Kerslake - tambours, percussion, chant

Gary Thain - basse

 

flecheTitres

Tous les titres sont écrits par Ken Hensley sauf mention autre.

face 1

  1. Dreamer (Mick Box, Gary Thain) – 3:41

  2. Stealin – 4:49

  3. One Day (Hensley, Thain) – 2:47

  4. Sweet Freedom – 6:37

face 2

  1. If I Had the Time – 5:43

  2. Seven Stars – 3:52

  3. Circus (Box, Lee Kerslake, Thain) – 2:44

  4. Pilgrim (David Byron, Hensley) – 7:10

 

J'ai choisi :

Stealin

Sweet Freedom

Pilgrim

Tag(s) : #Le déclin

Partager cet article

Repost 0