Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

KOMINTERN est un groupe de rock français constitué en 1970, par Francis LEMONNIER et Serge CATALANO qui viennent de quitter le groupe Red Noise . Leur unique album, Le Bal du Rat Mort sort en décembre 1971. Un single Fou Roi Pantin, issu du 33 tours est le premier disque en français choisi « disque de la semaine » au Pop Club de José Arthur (France Inter). Malgré cela le succès ne fut pas au rendez-vous; seulement 2000 exemplaires vendus.

 

fleche 715Le contexte

Dans les années 68 à 70, de nombreux groupes de rock contestataires font partie d'un véritable mouvement underground français héritier de Mai 68. Ce rock s’inspire du psychédélisme, du prog, de la chanson française et du free jazz. RED NOISE, KOMINTERN, BARRICADES, IRIS, TOTAL ISSUE, CRIUM DELIRIUM, MAAJUM ont font partie. Deux grands groupes de rock progressif émergeront en 1971 avec MAGMA et en 1972 avec ANGE.

Contrairement au rock américain et anglais, le rock français officiel (Jonnhy Halliday, Les Chaussettes Noires, les Chats Sauvages, …) ne produit que de pâles copies de hits américains des années 60. C'est le « rock yéyé » qui domine en France, avec la bienveillance des médias de l'époque. Radio et télé préfèrent un rock bien anesthésié, très loin de la qualité du rock contestataire américain ou anglais.

 

fleche 715Le groupe

Le nom du groupe Komintern est celui de la troisième internationale créée en 1919 à l'issue de la Révolution russe d'octobre 1917. Après la bureaucratisation de l'URSS, la trahison de nombreuses révolutions (Chine, Espagne, …) et la signature du pacte avec le nazisme en 1939, la troisième internationale fut dissoute par Staline en 1943 ( elle n'existait plus déjà depuis plusieurs années).

Komintern est composé, outre le saxophoniste Francis Lemonnier et le batteur Serge Catalano, du bassiste Olivier Zdralikz (futur MALICORNE), des guitaristes Michel Muzac et Pascal Chassin et du violoniste Richard Aubert (futur ATOLL). Ils étaient liés à l'extrême gauche et particulièrement à la Ligue communiste (à l'époque trotsko-guévariste) ancêtre de la LCR et sont partis, en été 1970, à la rencontre des universités et des usines en grève.

Dès sa création le groupe a rapidement signé un contrat chez Harvest Pathé-Marconi par l'intermédiaire de Philippe CONSTANTIN épaulé par Etienne RODA-GIL attiré par le côté situationiste-dadaïste du groupe. Propulsé en première partie d 'EAST of EDEN (groupe anglais de Dave ARBUS), ils tournent dans les MJC, dans les lycées, dans les grandes écoles, dont Normale Sup entre autres, ainsi que dans certains clubs.

Leur genre musical emprunte au free-jazz et au rock issu de l'Ecole de Canterbury (avec le mouvement Dada). Ils sont ainsi assez proches du groupe Gong. Volontairement provocateurs et contestataires, ils utilisent la parodie, la dérision et la mise en scène théâtrale dans leur musique comme dans leurs concerts.

Avec d’autres groupes (Lard Free, Barricade), ils créent le Front de Libération de la Rock-Music (après le FLIP, Front de Libération International de la Pop) mouvement éphémère.

En 1973 Serge Catalano et Pascal Chassin quittent le groupe. Olivier Zdrzalik-Kowalski rejoindra  Malicorne. Fin 1974, le Violoniste Richard Aubert quittera le groupe pour rejoindre le groupe ATOLL.  Komintern disparaîtra en 1975.

fleche 715L'album Le Bal du Rat Mort

Cet album est un mélange de rock, free-jazz, fusion, folk, chansons rétro, chanson française avec une approche théâtrale et décalée à la composition assez avant-gardiste.

00L'album est constitué de cinq titres en majorité instrumentaux. Le premier, Bal pour un Rat Vivant, très long instrumental - la première face du 33 tour - est une mosaïque harmonisée de plusieurs genres musicaux, parfois courts: bal musette, fanfare, musique répétitive, free jazz, rock progressif style Canterbury, folk. Plusieurs chants révolutionnaires y sont évoqués comme « Bandiera Rossa » et « Los Quatros Generales » (chant républicain de la guerre d’Espagne) version free jazz.

La face B commence par Hommage Au Maire De Tour. Il s'agit de Jean ROYER homme politique de droite très réactionnaire et bien rigide, dénommé « le Père Pudeur » : il décida un arrêté municipal interdisant la projection de films pornographiques!

Le titre Petite musique pour un blockhaus est un bon morceau de free-jazz-rock.

Le dernier morceau Fou, Roi, Pantin, magnifique morceau pop-rock chanté dans les vers d’Arthur RIMBAUD, « L’orgie parisienne ou Paris se repeuple », où le poète dénonce le massacre de la Commune de Paris en 1871, en insultant les vainqueurs bourgeois. Musicalement ce titre se rapproche le plus du rock progressif.

fleche 715La pochette

La couverture la pochette est un détail central de la grande fresque faite par le peintre mexic02.jpgain Diego RIVERA, Rêve d'un dimanche après-midi dans le parc Alameda.  

Diego Rivera fut membre du parti communiste mexicain et vécut à  Paris pour fréquenter les surréalistes. Après un voyage en URSS il en fut expulsé par Staline, puis exclu du Parti communiste mexicain. Il rejoindra la section mexicaine de la 4ème Internationale (trotskyste) et hébergera Léon Trotski, expulsé de France, à partir de janvier 1937 pendant 2 ans.

 

Rock-Prog

 

 

 fleche 715Musiciens

Olivier Zdrzalik-Kowalski : Lead chant, basse, clavier.

Michel Muzac : guitare electrique.

Pascal Chassin : guitares electrique et acoustique

Richard Aubert : violon

Francis Lemonnier (ex Red Noise) : saxophones, chant et éructations

Serge Catalano (ex Red Noise) : batterie

 

 

fleche 715Titres

 

Face A

1 - Bal pour un Rat Vivant [16:31]

Face B

2 - Le bal du rat mort - Hommage au Maire de Tours [2:13]

3 - Le bal du rat mort - Petite musique pour un blockhaus [5:09]

4 - Le bal du rat mort - Pongistes de tous les pays [2:24]

5 - Le bal du rat mort - Fou, Roi, Pantin [7:06]

 

J'ai choisi :

Bal pour un Rat Vivant

 

Et  

Fou, Roi, Pantin

           

Tag(s) : #La montée

Partager cet article

Repost 0