Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sorti fin 1971, Islands est le quatrième album du groupe KING CRIMSON.

Après l'album Lizard (1970), Le chanteur/bassiste Gordon Haskell et le batteur Andy McCulloch ont quitté le groupe ; ils sont  remplacés par Boz Burrell et Ian Wallace.

 

La  constitution de cette nouvelle formation de King Crimson, sous l’autorité de Robert Fripp, a été difficile et les tensions entre musiciens n’ont pas été surmontées pour autant.

Islands--1971.jpgCette formation (complétée par le saxophoniste Mel Collins, déjà présent sur Lizard)  est donc fragile ; elle éclate dès avril 1972. Islands est également le dernier album de King Crimson dont les paroles sont écrites par Peter Sinfield. En effet il quitte le groupe quelques mois avant sa dissolution.

La pochette de l'album représente la Nébuleuse Trifide.

 

fleche  Islands  ne connaît  pas le même succès que ses prédécesseurs, les critiques sont acerbes. L’introduction de Formentera Lady, rappelant Henryk Gorecki ou György Ligeti, compositeurs de musique symphonique contemporaine est trompeuse: Islands se situe comme dans Lizard, dans le jazz-rock.

Le morceau  Prelude, pâle copie de musique classique, est ennuyeux et n’apporte rien.

Ladies of the Road, est peut-être l’un des morceaux les mieux réussis au niveau musical malgré les textes de Sinfield, plein d'une  misogynie proche de AC/DC.

King Crimson a connu une baisse continuelle de qualité, jusqu’à Islands, dans lequel le versant rock a totalement disparu, loin du rock-prog de ses deux premiers albums. C'est la fin d'une belle comète : c'est superbe au début  mais ça ne dure pas.

 

 

fleche  La renaissance de King Crimson

 

King Crimson  renaît, un an après, en  renouvellant complètement son line-up et son style plus expérimental et métal. Robert Fripp engage l’ex-batteur de YES, Bill Bruford et l’ex-bassiste de FAMILY, John Wetton, et pour un temps, le violoniste David Cross et le percussionniste Jamie Muir. Cette formation publie trois albums pendant deux ans, bien réussis: Larks' Tongues in Aspic, Starless and Bible Black et Red, de faible audience malheureusement auprès des fans, mais bien reçus par la critique musicale (voir les articles).

 

Fin 1974, réduit au trio Bruford-Fripp-Wetton, le groupe est dissous par Robert Fripp.

Celui-ci, très pessimiste, croit la fin des civilisations modernes proche et choisit de mettre un terme à l'existence d'un groupe « dinosaure » au profit d'une carrière solo, se définissant comme « une petite unité indépendante, mobile et intelligente ».

Par la suite, Robert Fripp collabore à diverses formations, réalise des improvisations en public dans le cadre de ProjeKcts,…Il se rapproche de la musique minmaliste de Brian Eno.

Une renaissance temporaire du groupe aura lieu de 1981 à 1984 avec un nouveau line-up et dans un style musical très proche du New Wave. La formation prendra le nom de DISCIPLINE avant de reprendre l'appelation d'origine.

 

fleche 715Musiciens

        Robert Fripp : guitare, mellotron

·                     Boz Burrell : basse, chant

·                     Mel Collins : saxophones, flûtes, mellotron

·                     Ian Wallace : batterie, percussions

·                     Peter Sinfield : paroles

Musiciens supplémentaires

·                     Paulina Lucas : chant

·                     Keith Tippett : piano

·                     Robin Miller : hautbois

·                     Mark Charig : cornet à pistons

·                     Harry Miller : double basse

 

Titres

Face A

1.                  Formentera Lady (Fripp, Sinfield) – 10:14

2.                  Sailor's Tale (Fripp) – 7:21

3.                  The Letters (Fripp, Sinfield) – 4:26

 

Face B

1.                  Ladies of the Road (Fripp, Sinfield) – 5:28 

2.                  Prelude: Song of the Gulls (Fripp) – 4:14 

3.                  Islands (Fripp, Sinfield) – 11:51

 

J’ai choisi :

Sailor's Tale

Ladies of the Road

Prelude: Song of the Gulls

Tag(s) : #La chute

Partager cet article

Repost 0