Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est en avril 1972 que le groupe anglais CURVED AIR sort son 3ème albumPhantasmagoriune réussite en matière de rock progressif. CURVED AIR, créé en 1970 avait publié leur premier album Airconditioning en novembre et leur deuxième nommé Second Album en 1971. Mais c'est Phantasmagoria qui reste leur meilleure production.

La marque du groupe c'est l'utilisation intense et brillante du violon ( le musicien Darryl Way pratique un violon électroniquement amplifié) et la voix d'une femme Sonja Kristina, chanteuse et compositrice, une des premières chanteuses, voir la première, dans le rock progressif très masculin, il faut le souligner.

Front-copie-1Dans le groupe Francis Monkman et Darryl Way ont des divergences importantes inconciliables sur le rapport improvisation /écriture qui se répercutent dans l'album : leurs compositions sont séparées sur chaque face (Monkman plus impro et Way plus écrit).

Le groupe éclatera après la sortie de Phantasmagoria, leur meilleur album qui se classera vingtième dans les charts britanniques. Il a été réédité en CD en 2007.

 

 

 

fleche   Notes sur quelques titres

Le premier titre Marie Antoinette avec la belle voix de Sonja Kristina est dominé par les claviers avec des retours de guitare électrique (et dans le final).

Melinda entièrement composé par Sonja, est une ballade folk très acoustique (guitare, violon, flûte) avec une belle mélodie.

Not quite the Same est un rock cuivré entre-coupé de piano, synthé et un final de violon.

Cheetah est un instrumental assez jazz-rock avec une dominante violon.

Le titre instrumental Ultra-Vivaldi, utilisant le synthé est une simple performance de rapidité,

Le titre éponyme Phantasmagoria avec dominante violon sur fond d'orgue Hammond avec toujours la belle voix de Sonja.

Whose Shoulder are You Looking Over Anyway? se particularise par le traitement de la voix de Sonja Kristina avec le Synthi 100 synthétiseur EMS (une des premières utilisations). C'est une musique expérimentale proche de la musique concrète.

Le long titre essentiellement instrumental Over and Above, très rythmé, est à la fois jazz-rock et prog. A relever le final à 7mn45 avec riff de guitare électrique assez réussi de Monkman.

Le dernier titre Once a Ghost, Alway a Ghost est original avec un rythme très latino presque samba sur musique cuivrée.

Inside.jpg

Phantasmagoria est donc un album à la musique assez variée, sans prétention, mais bien représentatif du rock progressif.

Jaime Prog

 

fleche   Musiciens

Sonja Kristina : chant, guitare acoustique

Francis Monkman : guitares, claviers, cloches tubulaires, Gong, percussions

Florian Pilkington-Miksa : batterie, percussions

Darryl Way : violon, claviers, chant, Tubular Bells, Mellotron sur "Marie Antoinette"

Mike Wedgwood : basse, guitare acoustique, chant

 

Musiciens invités:

- Annie Stewart : flûte sur Melinda

- Crispian Steele-Perkins : trompette

- Paul Cosh : trompette

- Jim Watson : trompette

- George Parnaby : trompette

- Chris Pyne : trombone

- Alan Gout : trombone

- David Purser : trombone

- Steve Saunders : trombone

- Frank Ricotti : xylophone, vibraphone

- Mal Linwood-Ross : percussion

- Colin Caldwell : percussion

- Jean Akers : percussion

- Doris guépard : Grand Finale sur Cheetah

 

fleche   Titres

Face 1:
1. Marie Antoinette (6:20)
2. Melinda (More or Less) (3:25)
3. Not quite the Same (3:44)
4. Cheetah (3:33)
5. Ultra-Vivaldi (2:22)
Face 2:
6. Phantasmagoria (3:15)
7. Whose Shoulder are You Looking Over Anyway? (3:24)
8. Over and Above (8:36)
9. Once a Ghost, Alway a Ghost (4:25)

 

J'ai choisi les titres qui me semblent les plus progressifs :

Marie Antoinette

Cheetah

Phantasmagoria

Over and Above

CURVED AIR - Phantasmagoria - 1972
Tag(s) : #L'apogée

Partager cet article

Repost 0