Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après l’album Caricatures paru en 1972, le groupe français ANGE sort son deuxième album en 1973, Le Cimetière des Arlequins, enregistré à Paris. Auparavant ANGE fait une tournée en Angleterre qui le fait connaître à l’étranger.           

L'album

Ange---cover-vinyle---1973.jpgL’atmosphère est encore plus mystique que dans le premier album : elle est, plus précisément, fantastique jusqu’à l’effroi. Les paroles sont toujours dans la satire avec un fort accent mélancolique. La jolie couverture de la pochette est la partie centrale du tableau  Monument Stellaire B du peintre français Jacques Wyrs (20ème siècle) d’inspiration surréaliste.

 

logo ANGE  La musique

La référence musicale est celle des groupes ELP, GENESIS, KING CRIMSON. Le son du groupe est en conséquence marqué par une forte présence des claviers, dont celui de Francis Decamps rappelant le son du mellotron. La batterie est puissante et précise Les compositions musicales n’atteignent pas cependant le niveau de complexité ou d’élaboration de leurs maîtres.

Le chant est très présent dans tous les titres sauf Bivouac Final, seul titre entièrement instrumental. La voix de Christian Décamps transpose parfaitement les atmosphères (mystérieuse, angoissante, mélancolique,…) avec des paroles très poétiques.

Le groupe a donc trouvé son style musical propre : jolies nappes d’orgues et quelques riffs de guitare électrique accompagnent un chant lyrique aux atmosphères sombres et angoissantes – une sorte de rock progressif aux accents médiévaux.

 

 logo ANGE  Notes sur quelques titres

Ces gens-là est une interprétation très libre de la célèbre chanson de  Jacques Brel avec un accompagnement musical pop-rock - paroles rythmées par la guitare électrique et les claviers. La filiation avec Brel est évidente : ironie mordante et satire que l’on trouve dans d’autres titres. Belle partie instrumentale finale à partir de 3mn6  avec quelques prestations remarquables de guitare solo.

Aujourd'hui c'est la fête chez l'apprenti sorcier : seul titre gai de l’album avec ruptures de rythmes et variation de thèmes mélodiques : intro instrumentale presque hard-rock - grande partie calme et bucolique de 1mn30 à 2mn35 et partie finale avec de belles nappes d’orgues auxquelles répondent quelques riffs puissants de guitare.

Bivouac -1ère partie : un titre essentiellement instrumental – à partir de 3mn rythme montant crescendo avec concerto de guitare électrique et d’orgues (riffs de guitare répondant aux nappes d’orgue).

Bivouac - final : titre instrumental qui est la suite du précédent – riffs de guitare solo et grosses nappes d’orgue pour rendre une atmosphère lourde et inquiétante – décélération progressive non moins inquiétante en partie finale.

La route Des Cyprès : un titre à la guitare acoustique et aux effets de flûte, pour une ballade bucolique, inspiré par le fameux tableau de Van Gogh intitulé Route avec un cyprès et une étoile.

Le Cimetière des Arlequins : ce titre éponyme est le plus long de l’album (8mn46) - pour moi le plus beau – avec une montée en puissance illustrant une ambiance cauchemardesque – rythme montant crescendo (de 5mn40 à 6mn20) et décélération brutale exprimant la folie et les hallucinations. Puis une partie finale instrumentale très expérimentale pour traduire le délire et l’angoisse.

 Le-Cimetiere-Des-Arlequins-Inside-copie-1.jpg

Les suites de l'album

Après sa sortie le groupe participe au festival de Reading en Angleterre (en 1973) avec, entre autres, GENESIS en tête d’affiche. ANGE y est acclamé après une prestation de 40mn devant 30 000 spectateurs. Le Cimetière des Arlequins est certifié disque d'or en 1976.

La réédition en CD de l’album mériterait peut-être une remasterisation afin d’amplifier le son des paroles parfois faiblement audibles.

 

Jaime Prog

 

logo ANGE  Musiciens

Christian Décamps: chant, piano, orgue Hammond

Francis Décamps: orgue, Mellotron, effets spéciaux, chœurs

Daniel Haas: basse, guitare acoustique

Jean Michel Brézovar: guitare solo, flute, chœurs

Gérard Jelsch: batterie, percussions

 

 logo ANGE  Titres

Face 1

1- Ces gens-là  (Jacques Brel) - 4:47

2- Aujourd'hui c'est la fête chez l'apprenti-sorcier  (Jean Michel Brézovar/Christian Décamps)  3:25

3- Bivouac -1ère partie (C. Décamps/Francis Décamps) 5:32

4- L'Espionne lesbienne  (C. Décamps/Daniel Haas) 2:52

5- Bivouac - final  (C. Décamps/F. Décamps)  3:02

Face 2

6- De temps en temps (C. Décamps/F. Décamps)  4:08

7- La Route aux cyprès  (C. Décamps/ Haas) 3:18

8- Le Cimetière des arlequins  (C. Décamps/Gérard Jelsch)  8:46

 

 

J’ai choisi :

Ces gens-là 

Aujourd'hui c'est la fête chez l'apprenti-sorcier 

Bivouac -1ère partie

Bivouac - final 

Le Cimetière des arlequins  

Tag(s) : #La montée

Partager cet article

Repost 0