Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En octobre 1974 sort le septième album de JETHRO TULL célèbre groupe de rock progressif anglais, intitulé War Child.

Un projet ambitieux avorté

Le groupe avait prévu de composer un double album pour un film musical (que devait réaliser le cinéaste Bryan Forbes), une comédie musicale pleine d’humour noir traitant de la vie après la mort (proche du thème de l’album précédent A Passion Play) : après un accident de voiture une jeune adolescente se retrouve dans l’au-delà avec Dieu, St Pierre et Lucifer en business men aux dents longues…Faute de financement par les majors du cinéma (qui voulaient avant tout contrôler l’entreprise…), le projet est tombé à l’eau ; le groupe finalement s’est replié sur un album simple avec une sélection courte des titres prévus antérieurement pour le film.

Les mésaventures de l’album précédent, A Passion Play,  se répètent encore…

Un album  disparate et décevant

L’album est donc le résultat d’un recyclage sans grande cohérence avec dix titres courts dont deux seulement atteignent les 5mn : ici pas de long développement avec plusieurs thèmes, pas de ruptures, pas de mouvements alternant vivacité et calme, en fait très peu de rock progressif dans cet album.  Les mélodies ont un air du déjà entendu dans les albums précédents comme Thick as a Brick, A Passion Play ou Aqualung, mais en moins réussi.

 

Quelques notes sur les titres

Les trois ballades Ladies, Skating Away on the Thin Ice of a New Day et Only Solitaire rappellent celles de l’album Aqualung et l’intro de l’excellent Thick As A Brick. Elles n’ont donc rien d’original.

Un nouvel instrument de musique s’invite dans l’album, il s’agit de l’accordéon que l’on entend dans les titres Queen and Country et Sealion. Cet instrument n’enrichit pas vraiment la musique et apparaît parfois comme incongru.

Le violon est assez présent (dans cinq titres) : War Child, Ladies, Sealion, Bungle in the Jungle, The Third Hoorah. Mais s’agit-il d’un vrai violon ou d’un son-violon des synthétiseurs ?

Les guitares électriques de Martin Barre apparaissent dans Sealion, Back-Door Angels, trois titres avec des riffs hard rock intéressants mais on est loin des virtuosités folk-rock de Thick As A Brick.

Par ailleurs  Two Fingers reprend, en partie, le titre Lick Your Fingers Clean de l’album Aqualung.

La musique de l’album semble se détourner du folk-rock progressif des premiers albums (Aqualung et  Thick As A Brick ) et se réorienter vers un rock plus conventionnel. Le groupe cherchait-il à élargir son audience en cédant à la facilité ?

Pochette peu esthétique

La pochette qui se voulait innovante a un peu raté son esthétique. Au verso, les cinq membres du groupe  avec leurs copines et le manager, tous travestis en personnages issus des titres.

 

Bilan de l’album

Une partie de la critique a été sévère avec l’album, en particulier la revue Rolling Stone. Par contre la réception du public (pas forcément celui du rock progressif) a été assez positive : War Child arrive en deuxième position au Billboard charts. Deux titres Bungle in the Jungle et Skating Away connaissent le succès sur les ondes radio.

Depuis l’album A Passion Play JETHRO TULL a du mal à rivaliser avec son concurrent GENTLE GIANT. Le groupe paraît en crise d’inspiration.

Une version remastérisée de l'album est sortie en 2002.

Jaime Prog

Musiciens

Ian Anderson: flûte, saxophone, guitare acoustique, chant

Barriemore Barlow: percussions, batterie

Martin Barre: guitares électriques

John Evan: piano, accordéon, orgue, synthétiseurs

Jeffrey Hammond: guitare basse

 

Personnel additionnel

David Palmer : arrangements orchestration

Robin Black : ingénieur du son

Terry Ellis : producteur exécutif

 

Titres

Les chansons sont toutes de Ian Anderson.

Face 1

 1. War Child                                                                     - 4mn34

 2. Queen and Country                                                     - 3mn

 3. Ladies                                                                          - 3mn19

 4. Back-Door Angels                                                        - 5mn28

 5. Sealion                                                                         - 3mn38

 

Face 2

 6. Skating Away on the Thin Ice of the New Day             - 3mn58

 7. Bungle in the Jungle                                                    - 3mn38

 8. Only Solitaire                                                               - 1mn30

 9. The Third Hoorah                                                        - 4mn50

10. Two Fingers                                                                - 5mn

 

Malgré tout, voici les titres que je préfère :

 Ladies 

Back-Door Angels    

Sealion

Skating Away on the Thin Ice of the New Day 

 Bungle in the Jungle

Abum vinyle octobre 1974 (recto et verso)
Abum vinyle octobre 1974 (recto et verso)

Abum vinyle octobre 1974 (recto et verso)

Tag(s) : #Le déclin

Partager cet article

Repost 0