Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'album Journey To The Centre Of The Earth du musicien claviériste virtuose (claviériste de YES jusqu’en 1974) et multi-instrumentiste RICK WAKEMAN est sorti en mai 1974 (enregistrement en janvier). C'est un album de rock progressif symphonique dont le thème s'inspire du livre Voyage au centre de la terre de Jules Verne, le deuxième album du musicien après The Six Wives of Henry VIII (1973).

 

L’enregistrement

Rick Wakeman avait commencé à travailler sur ce projet dès 1971. C’est un album live enregistré lors de deux concerts le 18 janvier 1974 au Royal Festival Hall à Londres devant 3000 spectateurs. Le choix de l’enregistrement live s’explique en raison du coût de production trop élevé de l’enregistrement studio. Pour financer son projet, Rick Wakeman a vendu quelques voitures (il faut croire qu’il les collectionnait) et hypothéqué son mobilier…

La version originale durait 55mn, il a donc fallu la raccourcir pour l’imprimer sur un 33 tours vinyle en raison des limites physiques de ce type de disque (autour de 40mn).

 

L’album et sa musique

C’est un album concept autour du livre de Jules Verne, Voyage au centre de la Terre : l’histoire fantastique d’un petit groupe d’explorateurs (le professeur Lidenbrok, son neveu Axel et leur guide Hans), qui s’aventure, en suivant  un passage, jusqu’au centre de la Terre.

Participent à l’orchestration le prestigieux London Symphony Orchestra, les choristes (English Chamber Choir), les chanteurs et les musiciens du groupe de Rick, The English Rock Ensemble. C’est dire si les instruments classiques et ceux du rock se mêlent dans la musique de l’album.

Plusieurs groupes prestigieux de rock se sont exercés à  travailler avec un orchestre symphonique : pari risqué et parfois perdu comme pour DEEP PURPLE dans Concerto for Group and Orchestra.

L’acteur David Hemmings présente les différentes étapes du voyage musical. Cette présentation parfois un peu longue du voyage n’est pas du meilleur effet puis qu’elle supprime toute possibilité d’enchaînement musical des différentes parties de l’album : cela donne une  juxtaposition des morceaux.

Chaque face du disque est séparé en deux grands « chapitres » : The Journey et Recollection pour la face 1 (21:20) ; The Battle et The Forest pour la face 2 (18:57).

 

Voici d’après moi les morceaux particulièrement remarquables :

 

- solos de claviers du claviériste talentueux Rick Wakeman (orgue Hammond et synthétiseur Moog)   

Face 1 : à partir de 8 mn50 (The Journey)

Face 2 : à partir de 1mn07 (The Battle)

 

- fusion  Moog et choristes

Face 1 : à 8mn45

Face 2 : à 1 mn13 (The Battle)

 

- fusion orchestre symphonique classique et instruments de rock 

Face 1: fin du deuxième titre Recollection : à partir de 19mn.

Face 2 : à partir de 1mn50 (The Battle) et à partir de 14mn  avec les chœurs (The Forest)

 

- choristes  (English Chamber Choir)

Sur la Face 2 à partir de 2mn50 (The Battle)

 

Le titre le plus intéressant reste The Battle par la richesse de son orchestration de ses fusions (chœurs/claviers,  instruments de musique rock et orchestre symphonique classique ,…).

Le deuxième titre de la face 2, The Forest, à partir de 14mn, comprend une reprise courte de In the Hall of the Mountain King de Edvard Grieg, musique composée en 1874 par le pianiste norvégien. Le thème principal de cette composition a été repris par plusieurs groupes de rock dont THE WHO en 1967 morceau intitulé  Hall of the Mountain King, mais aussi par SAVATAGE en 1987 (métal progressif), DEEP PURPLE en 1993, APOCALYPTICA (métal  symphonique) en 2000, EPICA (métal symphonique néerlandais), en 2009, etc…

 

Bilan de l'album

A sa sortie l’album reçoit un accueil du public exceptionnel : en tête des ventes au Royaume Uni (Albums Chart) et classé 3ème aux USA (US Billboard 200). L’album a été certifié disque d’or par la

Recording Industry Association of America en Octobre 1974 et Wakeman a reçu un Ivor Novello Award pour le album et une nomination aux Grammy Award. 14 millions de vinyles onté été vendus dans le monde.

Les critiques musicaux ont été moins positifs : certains ont reproché à Rick Wakeman un côté prétentieux et grandiloquent.

 

Malgré, peut-être, quelques lourdeurs,  Journey To The Centre Of The Earth reste un des meilleurs albums de rock progressif symphonique et l’une des meilleures réussites d’intégration d’un orchestre de rock (The English Rock Ensemble)  dans un orchestre symphonique classique (London Symphony Orchestra).

En 1999, pour le 25ème anniversaire de l’album, Rick Wakeman a sorti une suite intitulée Return to the Centre of the Earth.

 

Musiciens

Rick Wakeman : Claviers (orgue Hammond et Moog)

The English Rock Ensemble : Roger Newell (basse), Mike Egan (guitare), Barney James (batterie)

The London Symphony Orchestra

 

Chant : Garry Pickford-Hopkins, Ashley Holt (Road Things), John Cleary, Fred & Toby

English Chamber Choir (chœurs)

 

Jaime Prog

 

Voici l'album entier à écouter:

RICK WAKEMAN - Journey To The Centre Of The Earth - mai 1974
Tag(s) : #L'apogée

Partager cet article

Repost 0