Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« …Il importe de signaler l'engagement politique de Robert Wyatt, radicalement situé à gauche, qui l'a un temps affilié au Parti communiste et qui l'amène à se mobiliser, via les paroles de ses chansons, pour les causes les plus notoires ou les plus oubliées, comme, par exemple, la Palestine (« Dondestan » sur Dondestan) ou le Timor oriental (« East Timor » sur Old Rottenhat). Lorsqu'il reprend une chanson, c'est généralement en raison de sa portée politique ou humanitaire ; parmi ses plus belles reprises, on citera « Biko » de Peter Gabriel ; « Strange Fruit » (Billie Holiday), « Caimanera/Guantenamera », « Te Recuerdo Amanda », « Hasta Siempre Comandante ». Marquante fut son interprétation du « Shipbuilding » d'Elvis Costello, contre la guerre des Malouines. Il a aussi collaboré au dernier album de David Gilmour (On an Island (2006), qui avait participé à Cuckooland en 2003. Robert Wyatt est une figure pour de nombreux musiciens. Il a tissé dès les années 60 un large réseau de connaissances et de connexions, dans les milieux musicaux les plus divers.

Les qualités de sa voix font de lui un chanteur recherché, dont les collaborations sont innombrables. Relevons notamment ses participations à plusieurs productions de Michael Mantler (The Hapless Child, 1976, où il chante les textes cruels ou inquiétants d'Edward Gorey ; Silence, 1977, d'après Harold Pinter) et de Carla Bley (Nick Mason's Fictitious Sports, 1981) ; son interprétation de deux compositions pour voix de John Cage, sous l'égide de Brian Eno (1976) ; sa Culture, le magazine culturel en ligne de l'Université de Liège © Université de Liège - http://culture.ulg.ac.be/ - 22/06/2016 - 5 - participation vocale à la musique du Peuple migrateur (2001) par Bruno Coulais (ainsi qu'à son Stabat mater, 2005). Il a aussi collaboré au dernier album de David Gilmour, le leader de Pink Floyd (On an Island, 2006), qui avait joué sur un morceau de Cuckooland en 2003. C'est un seul et même parcours à travers les genres musicaux, du rock au jazz et ailleurs, qui aura mené ce musicien atypique et génial du jeune chien fou des années 60 au sage tranquille des année 90 et 2000. »

Extrait de Robert Wyatt :  Les voies d'une voix

paru dans Culture, le magazine culturel en ligne de l'Université de Liège

 

L'interview de Robert Wyatt 

Extrait d'une série de cinq émissions de 30 minutes diffusée sur France Culture du 2 au 6 Mars 1992.

 

 

http://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/le-rythme-et-la-raison-robert-wyatt-ou-le-chant-d-un-funambule

 

Vidéo : Robert Wyatt chante Alifib


 

ROBERT WYATT et son engagement politique - vidéo
Tag(s) : #L'apogée

Partager cet article

Repost 0