Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En février 1974 sort Phaedra, le cinquième album du groupe allemand TANGERINE DREAM sous le label Virgin - enregistrement en décembre1973 en Grande Bretagne (le titre fait référence mythe grec de Phèdre qui s'est suicidée après que son beau-fils ait refusé ses avances). C'est grâce à qualité reconnue de l'album précédent Atem que le groupe obtiendra un contrat avec Virgin en 1973.

fleche 715  Dans les années 70 les live de TANGERINE DREAM sont largement improvisés et certaines de ces impros ont été reprises et retravaillées pour Phaedra. Cet album qui utilise massivement les synthétiseurs a lancé le genre Berlin School dont TANGERINE DREAM a été l'initiateur et l'avant-garde : une musique électronique proche de la musique électroacoustique, caractérisée par des boucles répétitives que permet l'échantillonnage des premiers séquenceurs intégrés dans les nouveaux synthés – séquenceurs qui désaccordait parfois la musique en raison de réchauffements interne et externe. La musique devient expérimentale et électronique : plus de guitare électrique, plus de batterie et de percussions ; des nappes d'orgue et de synthé mélodiques et planantes sur des motifs répétés en boucle.

On peut donc considérer Phaedra comme une rupture avec les albums précédents même si la musique électronique était bien présente antérieurement. Il s'agit d'un album précurseur de la musique électronique Berlin School. C'est ce confirme le All Music Guide Electronica, référence en la matière : l'une des œuvres les plus importantes, artistiques et passionnantes de l'histoire de la musique électronique.

La musique dans cet album est tantôt très rythmique (musique électronique répétitive) ou arythmique ( musique Ambient avec nappes d'orgue harmonieuses sans rythme/beat). C'est le cas du titre éponyme marqué par les deux styles; le deuxième titre, Mysterious Semblance at the Strand of Nightmares, étant totalement arythmique et le troisième, Movements Of A Visionary, surtout répétitif.

Tout cela rend l'album difficile à écouter pour d'aucuns ; Phaedra restera un album de rupture avec ce que le groupe à produit précédemment et de transition vers la nouvelle musique électronique.

La pochette

C'est Edgar Froese qui a conçu et réalisé le dessin peint de la couverture de l'album.

 

fleche 715  Notes sur quelques titres

Phaedra : titre éponyme à la fois de musique électronique répétitive (séquençage) en première partie (jusqu'à 10mn20) puis de musique Ambient – arythmique - jusqu'à la fin avec nappes d'orgue et de mellotron. Cet opus de plus de 17 mn est le fruit d'une improvisation antérieure reprise en studio avec adjonction de séquences au mellotron et à la flûte. S'y ajoute un certain désaccordage dû au réchauffement du synthétiseur Moog très sensible aux hausses de température.

Ce titre, devenu culte, a été repris depuis par plusieurs groupes de musique électronique.

On entend, en fin de l'opus, à partir de 16mn50, des cris d'enfants dans une salle fermée (une piscine?) puis des voix d'enfants en extérieur (une cour d'école?).

Mysterious Semblance at the Strand of Nightmares : dans ce titre bien ancré dans l'Ambient, aucun rythme, aucun battement, tout est vaporeux, spatial avec nappes d'orgue, de mellotron et bruitages électriques (entre autres, de vaisseaux spatiaux?)...

Movements of a Visionary : nappes d'orgue et de mellotron sur motif rythmique de séquenceur en boucle - ambiance atmosphérique et intemporelle.

Sequent C : ce dernier titre très court (de 2mn) sans beat, est joué essentiellement à la flûte aérienne et vaporeuse ; belle sonorités mélodiques qui s'achèvent en fade out.

 

fleche 715  Succès de l'album

Phaedra a donné au groupe sa première reconnaissance internationale : il obtient le disque d'or dans sept pays. L'album est 15ème dans les charts anglais après seulement deux semaines alors que paradoxalement en Allemagne il s'est très mal vendu.

Phaedra est souvent considéré comme un des meilleurs albums de TANGERINE DREAM : il est cité dans 1001 Albums You Must Hear Before You Die (livre de référence musicale depuis 2005) ; il est également mentionné dans le Q et Mojo classique Special Edition Pink Floyd.

L'album est 38ème dans la liste des 40 Cosmic rock Albums.

 

  Rock progressif ?

Peut-on classer Phaedra dans le rock progressif ? TANGERINE DREAM poursuit son évolution avec grand succès vers la musique électronique répétitive sans lien avec le rock proprement dit pour aboutir aux albums plus réussis et achevés tels que Rubicon (1975) et d'autres par la suite. Le groupe a abandonné la guitare électrique, la batterie et la percussion, il n'y a donc presque plus grand chose de commun avec le rock progressif. C'est pourquoi je l'ai classé dans la rubrique Autre voie.

Musique de films

De 1968 aux années 2000, TANGERINE DREAM a produit une grande quantité de musiques de films, de séries TV. Le groupe a fêté en 2007 son quarantième anniversaire.

 

Jaime Prog

 

Site officiel : http://www.tangerinedream-music.com/

 

fleche 715   Musiciens

Edgar Froese : Mellotron, basse, synthétiseur VCS3, orgue.

Christopher Franke : Synthétiseur-séquenseur Moog, claviers, synthétiseur VCS3

Peter Baumann : Orgue, piano électrique, synthétiseur VCS3, flûte

 

Titres

face 1

1- Phaedra (Froese, Franke, Baumann) - 17:39

face 2

2- Mysterious Semblance at the Strand of Nightmares (Froese) - 9:55

3- Movements of a Visionary (Froese, Franke, Baumann) - 7:56

4- Sequent C (Baumann) - 2:13

 

J'ai choisi :

Phaedra,

Mysterious Semblance at the Strand of Nightmares,

et Movements of a Visionary

TANGERINE DREAM - Phaedra - fevrier 1974
Tag(s) : #Autre évolution

Partager cet article

Repost 0